Galerie

Jusqu’au 30 septembre 2021 – Vente aux enchères de tableaux à Espace Noir


Au fil des années Espace Noir a hérité d’une cinquantaine de tableaux issus des diverses expositions organisées à la galerie depuis 35 ans. Suite à la crise sanitaire Covid-19, nous mettons aux enchères ces tableaux afin de récolter des fonds et ainsi soutenir la santé financière du lieu et son existence. Vous avez la possibilité de venir consulter le catalogue des tableaux sur place ou, sur demande, de recevoir le catalogue par mail. Les enchères sont ouvertes jusqu’au 30 septembre 2021.

Nous sommes à votre disposition pour toutes questions ou complément d’information au 032/941.35.35 ou par mail : info@espacenoir.ch

Du vendredi 21 mai au samedi 12 juin – Au fil de la chair

Vernissage le 12 juin à 19h00 accompagné d’une lecture musicale

Corps au miroir (exposition)
Philippe Rahmy (photos)

En donnant à voir, par fragments, son corps nu, gisant à même le sol glacé d’une salle de bains, Philippe Rahmy ne cherche pas à surprendre, ni à choquer, et encore moins à émouvoir. Ce corps qu’il photographie sans la moindre complaisance n’est autre que la gangue de ce qui l’a porté aussi loin, aussi haut. Quelque part sous la peau, une force inouïe est à l’œuvre, celle du langage : niché entre le cœur rapiécé et les os émiettés, il s’apprête à jaillir.

PHILIPPE RAHMY
CORPS À CORPS AVEC SHANGHAI

Lecture musicale tiré de Béton armé (éditions de la Table Ronde) (durée 50min)
Cédric Leproust (jeu), Marc Berman (composition), Cie TT3

« Je vais vivre à Shanghai aux frais de l’État chinois qui invite chaque année une dizaine d’écrivains en résidence, et qui les exhibe durant deux mois comme les Romains faisaient défiler les vaincus pour distraire le bon peuple de la Ville. Mais contrairement aux princes barbares auxquels on coupait la langue, il semble qu’on voudra à la fois nous montrer, et nous entendre ».

Une plongé sensorielle et vibrante dans la mégapole chinoise, à travers les mots de l’écrivain suisse Philippe Rahmy (1965-2017). La confrontation entre un corps empêché et l’humanité qui grouille. Un voyage sonore entre la musique électronique de Marc Berman et la voix singulière de Cédric Leproust. À l’occasion de l’attribution du Grand Prix C.-F. Ramuz 2020 à l’écrivain vaudois, l’Association des ami.e.s de Philippe Rahmy propose une lecture musicale inspirée d’un de ses livres les plus percutants (Prix du meilleur récit de voyage du Magazine « Lire », notamment). « Toutes les foules d’Elias Canetti se coupent ici, se heurtent et se multiplient, fuient à l’horizon ou s’enroulent autour des points fixes (kiosques, bouches de métro, abris de bus, passages piétons). Des foules en procession et des foules fermées se
pressent dans les parcs. Des foules semi-ouvertes, radiocentriques, chatoyantes, s’écoulent de la rue vers l’intérieur des hypermarchés, flux de chairs et de choses, flux d’essence giclant de vitrine en vitrine, grasses pattes, filoches de doigts, odeurs ».