FINANCEMENT POPULAIRE DU DOCUMENTAIRE – Coopérative Audio Visuelle d’Entraide

CAVE
Coopérative Audio Visuelle d’Entraide
Soleil 9, 2302 La Chaux-de-Fonds
032/ 941.35.35 (le matin demander Michel Némitz)
078/ 829.07.22 – 032/ 968.19.48
cave@espacenoir.ch

Financement populaire du documentaire :
Jura libertaire
Les montagnes jurassiennes, centre mondial de l’anarchisme au XIXème siècle.
Horlogers et socialistes libertaires

Faites un don pour ranimer la mémoire ouvrière où nous pouvons puiser des idées pour l’avenir.

Le documentaire abordera le récit de la fédération jurassienne de l’Association Internationale des Travailleurs et de ses successeurEs syndicalistes révolutionnaires en résonance (ou pas) avec notre époque, à travers les conceptions actuelles des luttes sociales, de la conscience environnementale, des pratiques autogestionnaires, qui rencontrent un regain d’intérêt depuis plusieurs années. Nous ferons une narration en allers et retours.

Adressez vos dons à

CAVE, Coopérative Audio Visuelle d’Entraide, Soleil 9, 2302 La Chaux-de-Fonds
Par bulletin de versement : ccp 14-257996-2
Par virement IBAN : CH70 0900 0000 1425 7996 2
BIC : POFICHBEXXX

Avec la mention « Jura libertaire »

Jura libertaire, un documentaire sur une page d’histoire de la région.

2022 sera l’année des commémorations des 150 ans de la Fédération Jurassienne de l’Association Internationale des Travailleurs (AIT) et du congrès fondateur de l’internationale anti-autoritaire.

En effet, en 1872 la Fédération Jurassienne de l’AIT s’est constituée et le congrès fondateur de l’international anti-autoritaire a eu lieu à Saint-Imier dans le Jura Bernois. Cette date historique a mis notre région sur la carte de l’histoire mondiale du mouvement ouvrier.

Un certain nombre d’événements rappelleront cette histoire dans plusieurs endroits. Pour sa part, la “Coopérative Audio Visuelle d’Entraide” (CAVE) de La Chaux-de-Fonds, « Signe Productions » de Delémont et la « Coopérative Espace Noir » à St-Imier ont l’intention de réaliser un documentaire sur la fédération jurassienne.

1er congrès de l’Association Internationale des Travailleurs Genève septembre 1866

Concept du film :

Aborder le récit de la fédération jurassienne et de ses successeurEs syndicalistes révolutionnaires en résonance (ou pas) avec notre époque, à travers les conceptions actuelles des luttes sociales, de la conscience environnementale, des pratiques autogestionnaires, du municipalisme libertaire, du féminisme etc. qui rencontre un regain d’intérêt depuis plusieurs années. Faire une narration en aller et retours.

Note d’intention :

L’histoire de l’anarchisme en Suisse, et en particulier dans le Jura, de la première Internationale à la création de la Fédération des Unions Ouvrières de la Suisse Romande. Ces événements, bien que cités dans les livres d’histoire relatant les origines du mouvement ouvrier, sont encore largement méconnus voire oubliés du grand public. Notre documentaire entend également expliquer comment et pourquoi cette région montagneuse qu’est le Jura a joué un tel rôle historique.

En 1864, des ouvriers décident de fonder l’Association Internationale des Travailleurs (AIT) regroupant les organisations de travailleurs du monde entier pour lutter en faveur de l’émancipation du prolétariat. Leur slogan : « Prolétaire de tous les pays, unissez-vous ! ». Cette alliance devait permettre de répondre à la montée en puissance d’un capitalisme déjà mondialisé et d’un nationalisme rampant qui entraînait les peuples dans des guerres fratricides.

En Suisse, 120 sections sont créées et comptent jusqu’à 10’000 adhérents en 1872. Dans le Jura neuchâtelois et bernois, de nombreux horlogers virent dans cette association un élément important pour les luttes ouvrières. En effet, leur industrie essentiellement exportatrice dépendait des fluctuations du marché mondial. Les particularités des modes de productions de cette industrie et l’explosion démographique de cette région constituèrent des éléments fréquemment cités par les spécialistes pour expliquer la diversité et l’originalité des courants de pensées qui émergèrent dans les différentes sections présentes à la 1ère Internationale jurassienne.

Michel Bakounine

En 1869, James Guillaume et Constant Meuron invitent Michel Bakounine à donner des conférences au Locle et dans le Vallon de St-Imier. Bakounine est un théoricien et un agitateur russe anarchiste, auteur de nombreux livres et ayant participé à diverses révoltes en Europe. Ses conférences rencontrèrent un très grand succès auprès des ouvriers horlogers jurassiens. Ils se découvrirent une convergence avec la pensée libertaire.

Ces concepts libertaires influenceront grandement de nombreuses sections de l’Internationale à travers le monde, notamment par l’influence des sections anti-autoritaires du Jura. Elle remettra en cause le pouvoir du Conseil Général de Londres alors sous l’influence de Marx. Ce dernier convoquera en 1872 un congrès à La Haye pour exclure Bakounine, James Guillaume du Locle et Adhémar Schwytzguébel de Sonvilier. La même année, un contre-congrès des anti-autoritaires à St-Imier répondra à celui de La Haye et provoquera la scission de la première Internationale qui marqua durablement les mouvements sociaux. Notre film détaillera cette importante influence jurassienne et comment elle a façonné les courants de pensée de l’époque.

Il étudiera également l’évolution et l’histoire du mouvement après la dissolution de l’AIT anti-autoritaire, notamment en révélant l’existence, largement oubliée, d’un syndicalisme révolutionnaire en Suisse Romande au début du XXème siècle, porté par la FUOSR et le journal féministe « L’Exploitée ».                                 

James Guillaume
Margarethe Faas Hardegger, rédactrice de l’Exploitée.

Après la chute du mur de Berlin, de plus en plus de penseurs contemporains font référence à la qualité de visionnaires des théoriciens et des militants de la Fédération Jurassienne dans leur critique du socialisme autoritaire et dans leurs propositions sociales. Beaucoup d’entre elles sont reprises aujourd’hui, tels que l’autogestion, le fédéralisme, le municipalisme et la démocratie participative. Ainsi, nous terminerons notre film en évoquant les héritiers de la Fédération jurassienne et des syndicalistes des Unions ouvrières : les centres autonomes, le syndicat SUD-Vaud, les mouvements alternatifs et écologiques, les coopératives autogérées, les groupes et les fédérations libertaires.

Composé d’interviews de spécialistes de cette époque (tel que Florian Eitel, Marc Perrenoud, Marianne Enckell, Renaud Garcia)  ou de cette mouvance, de documents d’archives, d’une voix off et de petites animations réalisées par Hermann Mendez. Nous visiterons les lieux où ces événements se sont déroulés à St-Imier, au Locle, à La Chaux-de-Fonds, à Genève et à Lausanne. Les reconstitutions auront pour décors des habitations et des ateliers gardant l’aspect de cette période historique comme l’ancien Manège de La Chaux-de-Fonds ou l’atelier d’horloger du musée paysan.

La sortie du film coïncidera avec la commémoration, le 15 septembre 2022, des 150 ans du congrès de St-Imier, considéré mondialement comme l’acte fondateur de l’anarchisme en tant que mouvement social distinct.

Le Jura libertaire est un film essentiel contant un passé souvent oublié, parfois sciemment, et permettant de mieux comprendre le présent, tout en mettant en avant les alternatives à la société de consommation qui semble avoir atteint le paroxysme d’avant son déclin…

Vous pouvez soutenir ce projet en envoyant vos dons (voir ci-dessous) avec la mention « Jura libertaire ».

CAVE, Coopérative Audio Visuelle d’Entraide, Soleil 9, 2302 La Chaux-de-Fonds
Ccp 14-257996-2  IBAN : CH70 0900 0000 1425 7996 2  BIC : POFICHBEXXX

Coopérative CAVE, Audio Visuelle d’Entraide

La coopérative audio visuelle a pour but de faciliter la création artistique dans ce domaine et de développer cette industrie dans la région.

Pour y parvenir, la société acquière le matériel nécessaire (caméras, ordinateurs, lumières, accessoires) pour ses propres productions et pour celles de ses membres qu’elle loue à des tarifs préférentiels définis par l’Assemblée Générale.

Elle engage des personnes chargées de produire ou d’accompagner des créations cinématographiques, la gestion du matériel et des ressources.

Elle organise des formations dans le domaine de l’audio-visuel pour ses membres par des professionnels et par un système d’échange de savoirs.

Nous sommes persuadés que l’espace BEJUNE (Berne – Jura – NEuchâtel) est un terreau favorable à la création audio-visuelle.

Une coopérative dans ce secteur pourrait être un outil très utile pour le développement de cette industrie. Elle permettra notamment de   :

  • créer des emplois dans ce domaine.
  • former des professionnels.
  • diversifier le tissus industriel de la région et de diminuer les effets négatifs des crises cycliques de l’horlogerie.
  • nous réapproprier notre culture régionale tout en apportant au niveau international notre contribution au patrimoine mondial de l’humanité.
  • potentiellement devenir une industrie d’exportation.
  • contribuer à constituer un environnement favorable au développement de société et de professionnels déjà actif dans ce domaine et à la création de nouvelles initiatives.
  • fournir du travail aux artistes de la région.
  • faire entendre notre voix.
  • fournir une expertise dans la création et le financement de projet de films.

Sa forme et ses possibilités d’action dépendront des femmes et des hommes prêts à s’engager dans ce projet. Nous sommes donc à la recherche de  personnes ayant des compétences dans les domaines de l’image, du montage, du son, du graphisme et de l’audio-visuel en général. Toutefois toutes les personnes motivées par la coopérative sont les bienvenues.

Le statut de coopérative la protège des prises de contrôle et des délocalisations. Elle est participative donc ouverte aux initiatives de ses membres et de ses travailleurs et travailleuses.

Les statuts ont été acceptés le 5 février 2017, la société a été inscrite au Registre du Commerce le 3 mai 2017.

Contactez-nous :
CAVE, Coopérative Audio Visuelle d’Entraide, Soleil 9, 2302 La Chaux-de-Fonds par Michel Némitz,
032/ 941.35.35 (Coopérative Espace Noir le matin) 078/ 829.07.22, cave@espacenoir.ch .

Ccp 14-257996-2  IBAN : CH70 0900 0000 1425 7996 2  BIC : POFICHBEXXX